Nouvelles

Nouvelle réglementation européenne sur l'acrylamide: les frites et autres devraient être plus saines

Nouvelle réglementation européenne sur l'acrylamide: les frites et autres devraient être plus saines



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Acrylamide cancérigène dans les frites et le co: le nouveau règlement de l'UE entre en vigueur

L'année dernière, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a confirmé que l'acrylamide dans les aliments augmente potentiellement le risque de cancer pour les consommateurs de tous âges. Un nouveau règlement sur l'acrylamide adopté par l'UE entre en vigueur. Cela vise à réduire la substance nocive, qui se trouve principalement dans les produits frits, rôtis et cuits au four.

Nouvelles règles pour contenir la substance considérée comme cancérigène

Le règlement sur l'acrylamide adopté par l'UE entrera en vigueur le mercredi 11 avril. Désormais, les fabricants de produits alimentaires ainsi que les restaurants et les snack-bars à travers l'Europe doivent se conformer aux nouvelles règles visant à contenir la substance cancérigène acrylamide pour la production et la transformation des produits à base de pommes de terre, du pain et des pâtisseries, des céréales pour petit-déjeuner, des aliments pour bébés, du café et des succédanés du café. Les consommateurs peuvent également prendre des précautions.

Acrylamide dans les aliments

L'acrylamide a longtemps été soupçonné de provoquer le cancer.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait mis en garde il y a des années sur le risque accru de cancer lié à l'acrylamide dans les aliments.

L'année dernière, l'EFSA a émis un avis scientifique confirmant que l'acrylamide dans les aliments augmente potentiellement le risque de cancer pour les consommateurs de tous âges.

La British Food Standards Agency (FSA) rapporte également sur son site Web que cette substance s'est avérée cancérigène dans des études chez l'animal, mais aucune preuve de ce type n'est disponible chez l'homme.

Une substance dangereuse apparaît lorsqu'elle est chauffée de manière excessive

L'acrylamide se forme lorsque les aliments riches en amidon sont chauffés.

«Cela est dû aux sucres tels que le glucose et le fructose, à l'acide aminé asparagine, à des températures supérieures à 120 degrés Celsius et à une faible teneur en eau dans les aliments. La durée de chauffe et les conditions de conservation des aliments jouent également un rôle », explique le centre de conseil aux consommateurs sur son site Internet.

«Des températures élevées à partir de 150 degrés Celsius pour les aliments bruns lors de la cuisson, du rôtissage et de la friture. Cela crée les arômes et les saveurs souhaités - mais aussi l'acrylamide, qui forme même une augmentation brutale des températures de 170 à 180 degrés Celsius », dit-il.

Niveaux élevés d'acrylamide trouvés

Dans le passé, des niveaux élevés d'acrylamide étaient souvent trouvés dans les examens des chips, des pommes de terre frites et des frites surgelées.

«Les produits à base de pommes de terre tels que les chips, les crêpes de pommes de terre et les frites ainsi que les produits céréaliers tels que le pain croustillant, les craquelins et les biscuits ont la plus forte teneur en acrylamide», a écrit le Federal Institute for Risk Assessment (BfR) dans un message.

Selon le degré de torréfaction, le café contient également plus ou moins d'acrylamide. En conséquence, les fournisseurs de produits de café en Californie devront avertir des risques potentiels de cancer à l'avenir.

Les experts de la santé saluent la nouvelle réglementation

Entre autres choses, la nouvelle réglementation européenne stipule désormais que les frites ne doivent pas être trop frites et que le pain doit être cuit le plus légèrement possible.

En outre, les denrées alimentaires devront être fabriquées à l'avenir de manière à ce que le moins d'acrylamide possible puisse être produit par cuisson, rôtissage, friture et rôtissage.

Les experts de la santé tels que le député européen CDU Peter Liese saluent le nouveau règlement.

Sur son site Internet, il souligne qu'il n'est pratiquement pas controversé en science que «la dose d'acrylamide que de nombreuses personnes consomment augmente le risque de développer un cancer».

«C'est un vrai problème de santé. Les quantités consommées en particulier par les adolescents et les jeunes adultes sont considérables », explique Liese.

Comme il est indiqué sur son site Internet, les secteurs économiques concernés, tels que l'Association centrale de l'industrie de la boulangerie ou l'Association européenne des hôtels et restaurants, soutiennent également le règlement.

Préparation plus douce des aliments

Le représentant souligne également l’importance d’une meilleure éducation de la population.

«Une grande partie de la pollution par l'acrylamide provient des plats préparés par soi-même. Chaque citoyen peut faire quelque chose pour sa santé ici, par exemple en préparant des toasts, des frites ou des pommes de terre sautées.

Le centre de conseil aux consommateurs a résumé certaines recommandations sur son site Web. Surtout, ce qui suit s'applique: «Évitez les produits très chargés ou ne les consommez que rarement».

Lors de la préparation de croquettes, de pain grillé, de petits pains cuits au four, etc., la règle de la "dorure" doit être observée au lieu de la "carbonisation".

Une préparation minutieuse est particulièrement importante pour les produits à base de pommes de terre. Lors de la cuisson au four, le risque de formation d'acrylamide est plus élevé que lors de la friture.

Le temps de friture doit être limité à environ 3,5 minutes et la friteuse doit être réglée à un maximum de 175 degrés Celsius.

Les experts préviennent: "Selon l'état actuel des connaissances, la formation d'acrylamide dans la préparation des aliments ne peut être totalement évitée." (Ad)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Révision du réglement bio européen - décryptage par la FNAB (Août 2022).