Nouvelles

Médecine humaine: découverte d'un nouvel organe - le mésentère mal classé depuis plus de 100 ans

Médecine humaine: découverte d'un nouvel organe - le mésentère mal classé depuis plus de 100 ans


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Des chercheurs découvrent le mésentère comme un nouvel organe
L'anatomie du corps humain est considérée aujourd'hui comme relativement bien étudiée. Il est donc d'autant plus surprenant que des scientifiques de l'Université de Limerick en Irlande aient découvert un nouvel organe. L'équipe de recherche dirigée par le professeur Calvin Coffey a trouvé des preuves dans ses enquêtes que le soi-disant mésentère, qui relie les intestins à la paroi abdominale dans la cavité abdominale, doit être considéré comme un organe indépendant.

Jusqu'à présent, le mésentère a été considéré comme une structure fragmentée composée de plusieurs parties individuelles qui relie certaines sections de l'intestin à la paroi abdominale et est de peu d'importance. Cependant, sur la base de leurs nombreuses années de recherche, les scientifiques irlandais arrivent à la conclusion qu'il s'agit en fait d'un organe qui jusqu'à présent n'a pas été reconnu comme tel. Les chercheurs ont publié leurs preuves dans la revue "The Lancet Gastroenterology & Hepatology".

Le mésentère un organe continu
«Lors de la recherche initiale, nous avons surtout remarqué que le mésentère est un organe continu. Jusque-là, elle était considérée comme une structure fragmentée », rapporte le professeur Coffey. Une découverte révolutionnaire. En effet, la description anatomique, valable depuis plus de 100 ans, s'est avérée erronée, selon Coffey dans un communiqué de presse de l'Université de Limerick. Les scientifiques ont déjà mis en place une zone d'enseignement spéciale pour le mésentère - «mésentériologie». À l'avenir, cela devrait spécifiquement rechercher les fonctions, les maladies et les particularités du mésentère.

Influence sur divers processus pathologiques
Selon le professeur Coffey, les recherches en cours «montrent de plus en plus que le mésentère joue un rôle crucial dans le contrôle des fonctions métaboliques, immunologiques et endocriniennes». L'organe influencerait également les processus pathologiques tels que le diabète sucré, les cardiopathies ischémiques et les maladies vasculaires périphériques. La nouvelle vision du mésentère pourrait conduire à des améliorations significatives dans le traitement de nombreuses maladies.

Options de thérapie améliorées
Sur la base des connaissances acquises, de nouvelles approches de traitement pour des maladies telles que le cancer du côlon ou les maladies inflammatoires de l'intestin, y compris la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et la diverticulose, expliquent les scientifiques. De nouveaux mécanismes de développement et de progression du cancer ont également été mis en évidence. «Nous pouvons désormais offrir de meilleures opérations personnalisées pour la phase exacte de la maladie d'un patient», soulignent les chercheurs.

Inclusion dans le programme
Selon les chercheurs, une meilleure compréhension du mésentère ouvre de nouvelles options pour la chirurgie mini-invasive. Pour les patients, cela signifie qu'ils récupèrent plus rapidement et retrouvent une qualité de vie normale, ce qui se traduit par des économies en soins de santé et en coûts socio-économiques, expliquent les chercheurs. À partir de cette année, les étudiants en médecine du monde entier seront déclarés le mésentère comme un organe continu et les recherches du professeur Coffey ont également trouvé leur place dans l'un des manuels de médecine les plus connus au monde - "Gray's Anatomy" - a déclaré l'université. (fp)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: 24 HEURES EN MÉDECINE: DE RETOUR! (Mai 2022).