Nouvelles

Les thérapies au casque pour les têtes asymétriques des bébés ne sont pas des prestations en espèces

Les thérapies au casque pour les têtes asymétriques des bébés ne sont pas des prestations en espèces


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

BSG: Jusqu'à présent, il n'y a pas eu de recommandation du comité médecin-fonds responsable
La thérapie dite du casque pour le traitement d'une tête déséquilibrée ou déformée d'un nourrisson ne fait pas partie du catalogue de services de l'assurance maladie légale. Le Tribunal social fédéral de Kassel a statué dans plusieurs arrêts de la veille (Az.: B 3 KR 17/16 R et autres).

Lors d'une thérapie controversée, les bébés reçoivent une sorte de casque (médical: orthèse de tête). Cela ne laisse qu'un espace spécifique à certains endroits pour que le crâne y pousse principalement et obtienne ainsi une forme uniforme. Le traitement doit débuter entre le quatrième et le douzième mois de vie au plus tard et durer deux à trois mois pour les déformations mineures et plus longtemps pour les déformations sévères. Le casque doit être porté 23 heures par jour.

Dans les quatre cas décidés par le BSG, le coût d'une telle thérapie se situait entre 1 300 et 2 000 euros. Les parents des enfants avaient demandé à leur caisse maladie de le faire à leur place. Les caisses ont refusé de le faire.

Et à juste titre, comme l'a décidé le BSG. Une légère asymétrie de la tête ne doit de toute façon pas être considérée comme une maladie. Cependant, les formes sévères "ne peuvent pas être discutées avant chaque valeur de maladie". Cependant, il existe des méthodes de traitement reconnues par le positionnement et la physiothérapie. La «thérapie par casque», en revanche, est une «nouvelle méthode de traitement» pour laquelle une évaluation positive de la commission mixte fédérale fait encore défaut.

Dans ce comité fédéral, médecins, hôpitaux et caisses maladie décident conjointement de la liste des prestations fournies par l'assurance maladie légale. Les représentants des consommateurs et des patients sont impliqués, mais n'ont aucun droit de vote. Sans la recommandation de la commission paritaire fédérale, les compagnies d'assurance maladie obligatoires n'ont généralement pas à payer et ne doivent pas payer pour une méthode de traitement.

Selon une déclaration de la Société de neuropédiatrie et de la Société allemande de pédiatrie sociale et de médecine de l'adolescence en 2012, les résultats du traitement des déformations sévères avec une orthèse de tête sont meilleurs qu'avec les thérapies reconnues. Cependant, rien ne prouve que le fait de ne pas traiter une tête déformée pourrait avoir des conséquences médicales défavorables plus tard. On peut donc se demander "si la thérapie par casque a un bénéfice médical au-delà de l'amélioration purement esthétique de l'asymétrie crânienne". mwo

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Les bons gestes pour les 3 premiers mois des bébés - Motricité - Prévention de la plagiocéphalie (Mai 2022).